agenda des actualites

Agenda des actualités

Aucune actualité pour le moment


AdSN

flèche

Actualité sportive

23 février 2011
Un notaire président de la Ligue Nationale de Basket

 

Il s'appelle Jean-Luc Desfoux. Notaire à Caen, ce passionné de basket depuis son tout jeune âge a été élu, fin octobre, président de la ligue nationale de basket (LNB). Il est le 4e président de l'histoire de la LNB depuis sa création. Rencontre...

Notariat 2000 : Le basket, c'est une vieille passion ?
Jean-Luc Desfoux : Oui, avec l'alpinisme et la montagne ! En fait, j'ai toujours eu "le virus" du basket dans la peau. Tout petit, je faisais déjà des paniers sur le terrain à côté de chez moi. Je me suis très vite impliqué dans le Club de basket d'EVREUX comme joueur, puis en tant qu'entraîneur à OUISTREHAM, avant d'entrer dans le basket pro comme président du CAEN BC. Je suis entré à la ligue en 2002 comme membre indépendant de l'assemblée générale, puis j'ai participé au groupe de travail sur le développement de la LNB avant d'être élu au comité directeur et d'être désigné Vice-président en charge des finances en 2003.

Notariat 2000 : Avez-vous transmis le "virus" à vos enfants ?
Jean-Luc Desfoux : Ils ont tous deux le goût du sport. À 11 ans, ma fille Clara est dans le top 5 des meilleurs grimpeurs français (elle vient d'escalader une grande voie dans le massif du Mont-Blanc) et son frère Alix montre déjà, à 7 ans, d'excellentes dispositions pour le tennis, discipline qu'enseigne sa maman… et pour le basket !

Notariat 2000 : La présidence de la LNB est-elle difficile à concilier avec votre métier de notaire ? Cela a-t-il changé l'image que vos clients ont de vous ?
Jean-Luc Desfoux : Présider la LNB, c'est du sport ! C'est très prenant (il faudrait être en moyenne deux jours par semaine à l'extérieur de l'étude) et je dois m'organiser en fonction. Le regard de mes clients n'a pas changé. Caen est une ville moyenne où ma passion pour le basket est connue de tous depuis longtemps. Beaucoup de mes clients pratiquent ce sport ou sont des enfants de joueurs. Le contact est plus facile, mais cela tient peut-être aussi à une certaine ouverture d'esprit… Mes clients ont compris depuis longtemps que l'on peut être à la fois notaire et sportif, même si je m'applique à ne jamais mélanger mes deux fonctions et à ne pas me servir de l'une au profit de l'autre.

Notariat 2000 : Le sport, c'est bon pour l'image du notariat ?
Jean-Luc Desfoux : C'est un excellent vecteur de communication ! Le CSN devrait, à mon sens, mettre d'avantage en lumière les initiatives de notaires qui s'illustrent dans une discipline sportive ou culturelle car ce sont d'excellents ambassadeurs. Cela contribuerait à faire évoluer les mentalités et permettrait de renvoyer une autre image de la profession.

Notariat 2000 : Vous avez été président de la Chambre des notaires du Calvados de 1999 à 2001. Y a-t-il un point commun avec la présidence de la LNB ?
Jean-Luc Desfoux : Les enjeux financiers et politiques sont plus importants au sein de la LNB. Les points communs sont toutefois nombreux : dans un cas comme dans l'autre, un bon président doit savoir rassembler, privilégier l'essentiel à l'accessoire et savoir communiquer !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Valérie AYALA

Crédit photo : LNB


Mentions légales