agenda des actualites

Agenda des actualités

Aucune actualité pour le moment


AdSN

flèche

Portrait de sportif

GRIGORYAN Sebastien GRIGORYAN Sebastien
  • Sport favori
  • Sport : Karaté
  • Niveau : pratiquant
autre
  • Meilleur classement : Triple champion d'Arménie
  • Licence : Aucune
  • club : Dziosinmon siorinru karate do

Sébastien Grigoryan : Un triple champion de karaté dans le notariat

 

Incontestablement, Sébastien Grigoryan est un surdoué. A 34 ans à peine, ce jeune diplômé notaire peut se vanter d'avoir déjà vécu plusieurs vies. Triple champion de Karaté en Arménie, son pays d'origine, il a abandonné ses trophées, sa ceinture noire et sa carrière de juge d'instruction pour venir s'installer en France en 2001. Depuis, il se consacre au notariat… et au théâtre. En attendant de se lancer un autre défi : pratiquer, dès 2012, l'escrime à haut niveau et apprendre à danser la salsa !

Comment devient-on triple champion de karaté ?

Sébastien Grigoryan : J'ai commencé à pratiquer le karaté à 12 ans. Mon père qui a été champion de lutte des républiques d'Arménie, Azerbaïdjan, Moldavie et Géorgie, m'a très tôt communiqué son goût pour ce type de sport. C'est lui qui m'a inscrit à mes premiers cours. À 15 ans, je suis devenu champion d'Arménie et j'ai conservé mon titre pendant les 2 années qui ont suivi. J'avais l'avantage d'être gaucher avec un positionnement de droitier, ce qui déstabilisait mes adversaires. J'ai arrêté la compétition à 17 ans pour mes études universitaires, mais j'ai continué à pratiquer le karaté jusqu'à 22 ans.

Le karaté, c'est de l'histoire ancienne ?

Sébastien Grigoryan : A haut niveau, oui, car l'entraînement est exigeant (4 heures minimum par jour y compris le week-end). Mais j'ai encore de beaux restes ! Je fais, par exemple, facilement le grand écart… Cela m'a également forgé le caractère. Le karaté est un art technique. Il ne suffit pas d'être fort physiquement, le mental est important. Cela m'a donné une certaine rigueur, c'est une qualité importante dans le notariat. Car, sans rigueur, on se perd…

Vous êtes passionné de droit, de sport et de théâtre. De quoi pourriez-vous le plus facilement vous passer ?

Sébastien Grigoryan : Les trois me sont essentielles, elles participent à mon équilibre. Le juridique, seul, m'ennuierait mais, en pratiquant seulement le théâtre, je ne ferais pas assez travailler mon esprit. Quant au sport, il me permet de me sentir bien, d'être en harmonie avec mon corps.

Quels sont vos prochains objectifs ?

Sébastien Grigoryan : Etre un bon notaire ! Je viens de décrocher mon diplôme de notaire. Après avoir travaillé les derniers 4 ans à l'étude de Me Vincent Sauvage (Nice), j'ai rejoint en avril dernier l'étude Opera Juris, une grande école du droit de la famille, au sein du service de Me Benoît Delesalle. J'aimerais également décrocher davantage de rôles à jouer au théâtre, mon autre passion. D'ailleurs, je suis actuellement des cours du soir à l'école Acting International et ça me passionne ! J'envisage également de faire de l'escrime et d'apprendre la salsa !

 

Propos recueillis par Valérie Ayala

Mentions légales